Autrefois réservé à une élite de Geeks, le streaming vidéo en Live connait une explosion massive de tous les contenus sur les réseaux sociaux. Et pour cause: n’importe qui peut désormais faire un Live depuis un smartphone ou même depuis un drone. Oui, mais voilà, pour aller plus loin, il faut s’intéresser à toutes les nouvelles solutions offertes à la fois par les constructeurs, mais aussi par les éditeurs de logiciel. Voici un tour d’horizon pour bien démarrer.

Streamer un Live: facile. Si j’ai un smartphone, je me connecte à mon réseau social préféré, je me filme en selphy (plus ou moins) bien et c’est parti. Certes, ce sera plus ou moins vilain, mais au moins j’ai un moyen ultra facile d’être en direct sans la moindre compétence. Au début, un peu comme pour la vidéo verticale, personne n’imaginait que ça allait marcher: mais les statistiques sont là. Le temps devant les Live ne cesse d’augmenter et la qualité des productions ne cesse d’augmenter. Oui, les « Directs » sur Facebook, Youtube et bien évidement sur la plateforme de gaming Twitch » dépasse désormais les contenus traditionnels en terme de génération d’audience qualifiée. Pour s’en convaincre, nous vous recommandons la lecture de cet article qui démontre parfaitement que les contenus en ligne qui marchent sont de plus en plus les Live. Bien qu’en anglais, les graphiques qu’il montre et les sommes en jeu parlent d’eux même:02_Stats

Source: https://neilpatel.com

03_Stats

Téléphone ou « vraie caméra »?

On ne va s’étendre sur les possibilités d’un smartphone: il dispose d’une connexion 4G, d’une caméra acceptable et peut donc diffuser de n’importe quel endroit. En revanche, il faut le suréquiper pour que l’image produite soit décente: mini trépied, micro externe, casque blutooth, lumière. Surtout, il vous cantonne souvent à une diffusion verticale (comme nous l’avons vu dans cet article): Facebook par exemple, impose une image 9/16ème dans son application Android, mais pas dans celle d’iOS. Autant de limites donc qui laisse le téléphone comme support N°1 pour les Live « vite fait », mais qui n’en font pas un périphérique adapté à une vrai réalisation: mis à part ajouter des filtres à l’image, vous ne pourrez pas ajouter des sous-titres, gérer en même temps commentaires etc.
live from phone

Les caméras sont quant à elle restée longtemps en retard pour le Live Internet (via la vidéo sur IP donc). Pour résumer, auparavant, il vous fallait une ou plusieurs caméras reliée en SDI (ou en HDMI) à un mélangeur vidéo, qui lui même envoyait le programme vers un ordinateur ou un encoder dédié pour espérer passer sur Internet. Désormais, ce n’est plus le cas. Si l’on prend le cas de la dernière AG-CX350 (et même de références antérieures) de Panasonic, vous avez droit à une prise Ethernet, mais aussi à un Dongle Wifi optionnel. Qu’est-ce que ça veut dire concrètement?

  • La caméra sait « Streamer » directement vers toutes les plateformes de diffusion sans le moindre ajout de matériel. Il lui suffit d’être à portée d’un réseau.
  • L’utilisateur saisit directement le nom du réseau sans fil et le mot de de passe, l’adresse du serveur Youtube/facebook ou autre ainsi que la clé de votre compte. C’est fini.
  • Mieux, ses informations peuvent être stockées et chargées à l’avance sur une carte SD afin d’être opérationnel encore plus rapidement.
  • Enfin, la caméra sait aussi streamer en IP si vous souhaitez récupérer l’audio et la vidéo de plusieurs source et les « mixer » en direct sur ordinateur (comme avec les logiciel OBS Studio ou VMix), ceci notamment grâce l’arrivée du protocole NDI (nous y reviendrons).

diagramm streaming

Ainsi pour résumer, une caméra Broadcast sait à la fois être indépendante et lancer un Live, ou alors être utilisée comme source d’une réalisation multicam, le tout avec ou sans fil. Vous bénéficiez alors d’une qualité d’image bien supérieure et de tous attributs apportés par ce type de matériel (Entrées XLR, zoom… etc). Pour vous en convaincre, nous vous recommandons de lire cette documentation de Panasonic: How to connect AG-CX350 with Facebook Live , How to connect AG-CX350 with YouTube Live.

Vous pouvez aussi vous inspirer de ce très bon tutoriel en anglais pour un paramétrage ultra précis:

Streamer en Live quand mes appareils n’ont pas possibilité de connectivité réseau

newtek_fg_001775_r001_connect_spark_hdmi_1348898Alors, on est d’accord, sur le matériel récent, les choses sont simples, mais que se passe-il quand on veux utiliser d’autres sources d’images qui n’on ni Ethernet, ni Wifi. Là, encore, il existe des tas de solutions très nouvelles. Prenons l’exemple d’un hybride ou d’une caméra plus ancienne qui n’offre que du HDMI ou du SDI comme sortie. La solution classique consiste donc à les raccorder à un mélangeur vidéo, ou dans le cas d’une source unique, à un boitier d’acquisition vers un laptop. Ce dernier se chargera d’encoder le flux. Autrement dit, c’est lui assurera le « Bridge » entre le signal vidéo et le signal IP via les câble SDI ou HDMI. Problèmes: les connexions sont filaires en général et rajoutent des éléments à la chaîne de production. Il y a donc désormais bien mieux.
Si l’on regarde du côté de chez Teradek ou Newtek par exemple, on trouve une gamme très étendue de boîtiers à connecter directement sur vos caméras et qui vont transmettre le signal avec ou sans fil, vers Youtube/Facebook. Grosso modo, ses boîtiers font office de passerelle entre les sources vidéo et la vidéo sur IP.
vidiu-go-hero

Une révolution nommée NDI

On l’a vu, les appareils récents ou les boîtiers de connexion ont tous pour vocation de transformer vos flux vidéo en flux internet pour se connecter aux serveurs de streaming. Si ceci n’est pas totalement nouveau (les caméra de vidéo surveillance ou les caméra PTZ fixes de font depuis un certain temps), ce qui l’est, c’est la simplicité de mise en oeuvre apportée par le NDI (ou NDI-HX). Le Network Device Interface amène les bénéfices suivants:

  • L’auto-discovery: auparavant il fallait être ingénieur réseau et employer des utilitaires plus ou moins complexes afin de déterminer l’adresse IP du périphérique, récupérer son flux, choisir le débit, le protocole réseau… Désormais, n’importe quel appareil dont le NDI est activé sur le même réseau (un simple routeur), devient à la fois une source de diffusion ou de réception: il peut s’agir d’une caméra bien sûr, mais aussi d’un téléphone, d’un ordinateur ou même petit enregistreur comme l’Atomos Ninja V et son module NDI. C’est magique puisque tout est automatisé.
    Atomos_NinjaV_NDI
  • Le protocole fait transiter non seulement l’audio, la vidéo, mais aussi des tonnes d’autres possibilités comme le contrôle à distance des caméras PTZ!
  • Pour résumer, le NDI permet de faire un multicam sans la moindre compétence réseau.

La preuve par l’exemple

Pour démontrer cette étonnante facilité, nous avons voulu réalisé le test suivant. Faire un multicam vers Youtube avec comme source 2 ordinateurs différents, un téléphone et une caméra Panasonic compatible NDI. Nous nous servirons d’un 3ème ordinateur qui assurera le mix grâce au logiciel gratuit OBS Studio et l’envoi vers Youtube.
Pour se faire, il faut d’abord télécharger la suite d’outils suivants compatibles Mac/Windows:

  1. La suite d’outils gratuites NDI Tools
  2. Le logiciel gratuit OBS Studio
  3. Le plugin NDI gratuit pour OBS Studio
  4. L’application malheureusement payante NewTek NDI Camera pour le téléphone

NewTek NDI Tools

Ensuite, nous avons effectué les opérations suivantes:

  1. Nous avons installé NDI tools sur tous les ordinateurs. La suite d’outils comprend un utilitaire baptisé Newtek NDI Scan Converter. Nous l’avons lancé. C’est lui qui établit le protocole NDI et qui permet de choisir sur n’importe quel ordinateur connecté, la source à diffuser: une fenêtre de navigateur Internet, le plein écran, une Webcam. Bref, tout ce que vous désirez diffuser pendant votre Live.
  2. Nous avons aussi lancé l’application sur le téléphone
  3. Et nous avons enfin allumé la caméra Panasonic, paramétrée en NDI, tous ces appareils appartement bien sûr au même réseau local: une simple box Internet.
    NDIHX

Ensuite, dans OBS Studio équipé du plugin NDI: 

Une fois le logiciel lancé sur la troisième machine, il suffit de créer une Scène pour chaque source puis dans Source pour chaque scène, de sélectionner « Source NDI » grâce au bouton « + ». Tous les périphériques (ordinateurs et caméra) dans notre cas apparaissent sans aucune autre intervention. Vous voilà en quelques minutes dans une configuration Multicam, sans câble ou presque et prêts à diffuser sur Youtube (ou n’importe qu’elle plateforme.
OBS_01OBS_02

Il ne vous reste plus qu’à rentrer dans les Paramètres d’OBS, l’adresse du serveur de Streaming (que récupérez sur le compte de votre chaine ou de votre page) ainsi que la clé du stream.

Pour aller plus loins, quelques conseils et astuces

  • Des mélangeurs comme le Panasonic HLC-100 vous dispense d’ordinateurs: ils se comportent comme des mélangeurs traditionnels, mais aussi comme des pupitres de contrôle pour caméra PTZ et surtout comme des PC capable de streamer directement suivant le même principe que celui que nous venons de décrire: c’est un peu un appareil unique qui regroupe toutes les fonctions en un.
  • Avant de paramétrer votre Stream, utilisez toujours un site comme Speedtest (une application est aussi disponible sur téléphone), ceci afin de mesurer la qualité de la liaison vers internet et ainsi d’adapter le débit d’encodage.
  • Préférez toujours un câble Ethernet entre le mélangeur ou l’ordinateur qui diffuse vos sources: le Wifi est toujours moins stable.
  • Lorsque vous programmez un Live sur Facebook ou Youtube: programmez-le 30 minutes avant l’instant T. Pourquoi? Pour vous permette de tester! Pendant ces 30 minutes, vous seul pourrez voir le stream en ligne avant son démarrage et détecter toutes les sources de problème. Si vous le lancez directement, tout problème sera visible par votre audience.
  • Si vous souhaitez diffuser sur plusieurs réseaux simultanément vous pouvez utiliser des services comme restream.io, mais attention, encoder simultanément pour plusieurs plateforme nécessite de la puissance.